Passer au contenu principal Passer au pied de page

Aperçu du marché tertiaire en EMEA | Février 2021

Télécharger
alt=""

La demande a considérablement baissé en 2020, avec des volumes d'utilisation en baisse de 38% par rapport à l'année précédente, mais certaines transactions importantes réalisées vers la fin de 2020 ont entraîné une croissance de 16% de la demande placée au quatrième trimestre. Avec le ralentissement de la demande et l'achèvement de plusieurs nouveaux programmes sur les marchés, la moyenne (pondérée) des surfaces vacantes dans la région EMEA est passée de 5,5% l'année précédente à 6,8% à la fin de l'année.

L'augmentation du taux d'inoccupation a été renforcée par la croissance de l'espace gris mis sur le marché par le biais de la sous-location. L'impact de la zone grise varie considérablement d'un marché à l'autre - représentant tout au plus 3% de plus que l'offre - mais il n'est pas encore visible dans de nombreux pays européens. Il semble que certains occupants profitent de ces espaces prêts à être occupés en sous-location et les louent à des conditions avantageuses.

Dans l'ensemble, les loyers principaux ont connu une évolution limitée en 2020, grâce à des mesures incitatives qui ont augmenté au cours de cette même année. Les perspectives à 12 mois continuent d'évoluer en faveur de conditions favorables ou neutres pour les locataires, bien que la concurrence pour les espaces de meilleure qualité sur les marchés principaux se resserre. Les loyers globaux devraient diminuer légèrement ou rester stables au cours de l'année à venir, ce qui sera compensé par des mesures incitatives. Pour plus d'informations, téléchargez notre note ci-dessous.


alt=""

Aperçu du marché tertiaire en EMEA | Février 2021

Télécharger