Passer au contenu principal Passer au pied de page

Le marché de l’investissement en immobilier d’entreprise européen résiste bien au contexte économique

CM_snapshot_2022_Q1_hero

Au 1er trimestre, le secteur de l’immobilier d’entreprise européen a résisté face aux conséquences de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. L'impact pour les mois à venir reste néanmoins incertain.

 

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a créé au 1er trimestre 2022 une onde de chocs sans précédent. Malgré cela, la résilience du marché de l’investissement en immobilier d’entreprise et les niveaux historiquement élevés de liquidités disponibles (dry-powder) ont continué de soutenir l'intérêt des investisseurs pour le marché dans la zone EMEA, selon la dernière étude Capital Markets Q1 2022 Snapshot publiée par Colliers. 

L’étude précise néanmoins qu'au 1er trimestre l'intérêt des investisseurs pour le secteur de l’immobilier d’entreprise s’est relevé de la pandémie, de nombreux investisseurs considérant l'immobilier comme un refuge face à la hausse de l'inflation. Les chiffres provisoires pour le 1er trimestre indiquent une augmentation des volumes de 5% par rapport au même trimestre 2021, avec des volumes sur 12 mois glissants en hausse de 7%.

Colliers souligne que le choc subi par les chaînes d'approvisionnement mondiales et les marchés des matières premières a accentué une inflation déjà bien présente. « L'inflation se fait sentir dans le secteur de la construction », a déclaré Luke Dawson, Directeur Général EMEA Capital Markets. « Des matériaux plus coûteux ont créé une certaine imprévisibilité dans le développement de nouveaux programmes résidentiels et de développements d’immobilier d’entreprise. »

Les performances des marchés locatifs et d’investissements ont été solides sur la plupart des marchés européens au 1er trimestre, avec un regain de confiance pour le secteur des bureaux, illustrée par le géant Google, qui a conclu une transaction de 762,5 millions de livres sterling pour le développement de Central St Giles à Londres et une transaction de 583 millions d'euros pour le complexe de bureaux The Warsaw HUB dans la capitale polonaise. Cela témoigne d'une confiance post-pandémique à long terme dans l’immobilier tertiaire de la région. L'hôtellerie et les loisirs, durement touchés par la pandémie, sont très nettement sur la voie de la reprise depuis la mi-2021 ; l'Europe du Sud en particulier connait un regain d'intérêt. Les actifs hôteliers ont attiré en Espagne 1,1 milliard d'euros d'investissements au premier trimestre 2022, soit plus que sur l'ensemble de l'année 2020.

« Les restrictions sur les voyages s'assouplissent dans le monde entier et les investisseurs ont anticipé la forte demande des consommateurs pour les voyages afin de relancer l’hôtellerie en 2022. Cependant, la forte hausse du coût de la vie pourrait atténuer en partie cet intérêt, les budgets des ménages étant sous pression », a déclaré Luke Dawson, Directeur Général EMEA Capital Markets. « Néanmoins, les destinations de loisirs haut de gamme conserveront leur attrait, les taux d'occupation des hôtels pour la saison des vacances 2022 se rapprochant des niveaux d’avant-crise. »

Un début d'année calme en France

Les volumes d'investissement ont diminué de 7% en glissement annuel en France au 1er trimestre, dans un contexte d'incertitude géopolitique liée non seulement à la guerre en Ukraine mais aussi à l'élection présidentielle française. L'activité dans la région parisienne a été particulièrement faible. Les bureaux sont restés le principal moteur du marché de l'investissement, représentant près de 80% de l'activité.

« A contre-courant de la tendance affichée par un marché de l’investissement en immobilier d’entreprise européen porté par de grands deals (volume estimé de 74 milliards d’euros), le marché français cherche encore un second souffle », commente Magali Marton, Directrice Communication, Marketing, Etudes & Data de Colliers France. « La situation locative s’améliore sur le front des bureaux et les prochains trimestres devraient voir les montants investis enfin décoller, portés par d’importantes liquidités disponibles, avec un avantage certain pour les investisseurs en fonds propres ».

 

Téléchargez notre étude Colliers Capital Markets 1T 2022 Snapshot >

 


Contact

Magali Marton

Directrice Marketing, Communication, Etudes & Recherche

Paris

Magali a débuté sa carrière au Grecam en 1998 où elle était responsable de l’Observatoire de l’immobilier de l’habitat en Île-de-France puis de l’Observatoire de l’immobilier d’entreprise. Elle rejoint en 2005 DTZ - devenue Cushman & Wakefield en 2015 - où elle effectue une grande partie de sa carrière en qualité de Directrice de la Recherche. En charge avec ses équipes de produire des études sur le marché (locatif et investissement) sur l’ensemble des classes d’actifs tertiaires (bureaux, commerces, entrepôts, locaux d’activités, immobilier de santé et hôtellerie) et résidentiels, Magali a également eu la responsabilité du développement des outils de business intelligence et de market data. De 2009 à 2016, elle a coordonné les équipes Research pour la zone EMEA (Europe, Middle East, Africa).

Magali Marton rejoint aujourd’hui Colliers France en qualité de Directrice Communication, Marketing, Research & Data.

Voir le profil