Passer au contenu principal Passer au pied de page

Comment les services financiers peuvent s’adapter au défi du télétravail ?

hero_article_teletravail_secteur_finance

Les Consultants seniors, Jeremy Smith et Ray Carneiro, examinent comment les banques et les autres sociétés de secteur de la Finance voient l’avenir du bureau et ce que cela signifie pour leurs approches de l’immobilier.

Au Royaume-Uni, de nombreuses banques ont encouragé leurs employés à retourner au bureau à partir de cet été, conformément aux plans de réouverture du gouvernement. Cependant, la possibilité de nouveaux variants du coronavirus et de vagues de contaminations hivernales signifie que le secteur de la Finance, comme d’autres industries, est confronté à un avenir dans lequel de nombreux salariés peuvent travailler à distance à long terme.

Les exigences plus strictes en matière de réglementation et de sécurité pour le secteur de la Finance posent un défi en ce qui concerne le télétravail, dans le contexte de la pandémie, marquée par une augmentation des activités frauduleuses et des attaques de cybersécurité. Le secteur bancaire est habitué à avoir ses employés dans un environnement de travail contrôlé qui aide à atténuer ces risques. Par conséquent, la conformité et la sécurité sont des préoccupations clés lorsque les équipes travaillent de chez elles. Des solutions technologiques sûres, économiques et flexibles, ainsi qu’un engagement proactif de la direction peuvent aider à relever ces défis.

 

La clarté sur le télétravail devra attendre 

De nombreuses institutions financières adoptent une politique attentiste quant à l'ampleur future du travail à distance en termes de nombre d'employés touchés et de nombre de jours par semaine à travailler à domicile, par rapport à d'autres facteurs RH et business tels que l'équilibre vie professionnelle et vie privée, l'engagement des collaborateurs, le bien-être mental, la collaboration, la culture de l’entreprise et la productivité.

La plupart des entreprises du secteur financier ont rapidement adopté et soutenu le télétravail à une échelle bien plus grande que jamais auparavant. Un changement qui s'est mieux déroulé que prévu étant donné l'ampleur des perturbations causées par la pandémie. Les programmes et les capacités existants ont été accélérés pour relever et surmonter les défis réglementaires, de confidentialité et technologiques.

Les nouvelles méthodes de travail (NWoW - New Ways of Working) exigent une réévaluation complète de la façon dont l'espace de travail et la productivité sont mesurés et évalués.

Ce succès signifie désormais que la finalité du bureau doit être réévaluée face à la demande des employés qui souhaitent travailler davantage à distance. Les institutions devront inciter les employés à vouloir travailler au bureau, avec des environnements de travail plus attractifs qui offrent un soutien accru à la collaboration, au relationnel, au travail d'équipe, à l'innovation, à l'apprentissage et à la productivité. L'ampleur, l'attrait et la flexibilité du portefeuille immobilier seront donc soumis à un réexamen, les institutions financières réexaminant le volume global et la localisation de leurs besoins en bureaux.

Lire aussi > Comment mettre en place le travail hybride dans son entreprise ?

 

Protéger la personne

Les entreprises de services financiers les plus compétitives motiveront leurs employés à venir au bureau et leur fourniront le soutien nécessaire pour qu'ils puissent travailler de manière productive et rester en bonne santé à la maison.

Le travail à distance peut avoir un impact négatif sur les performances et rendre les employés plus vulnérables au sentiment d'isolement, la confusion entre le domicile et l'espace de travail, entraînant fatigue et tension mentale. Le risque d'erreurs et de pertes financières est également plus élevé lorsque les employés ne bénéficient pas du soutien et des conseils de leurs collègues. Il sera essentiel de revoir les pratiques de gestion et les directives de ressources humaines afin de soutenir des employés engagés, productifs et en bonne santé.

Les institutions ont compris l'importance de favoriser la succès en reconnaissant les responsabilités communautaires et sociales. Les dirigeants doivent adopter des pratiques de travail flexibles plutôt que le « présentéisme », avec des stratégies immobilières qui s'alignent plus étroitement sur les changements dynamiques de croissance et de contraction de l’entreprise.

Dans le secteur de la Finance, comme dans d’autres industries, les variants du virus et les demandes des employés ont rendu peu probable un retour massif au bureau.

L'évolution des modes de travail entre télétravail et présence au bureau exige de nouveaux objectifs de mesure. L’espace par poste de travail individuel diminue comme indicateur principal, et la proportion d'espace partagé, collaboratif et de soutien augmente en importance. Le pourcentage d'espace individuel deviendra une mesure plus influente pour refléter le partage de l'espace. Des structures de location et d'espace de travail flexibles permettront aux entreprises de répondre aux tendances de manière plus dynamique. La concurrence pour les talents du secteur de la Finance et l'accent mis sur la diversité et l'inclusion conduiront à se concentrer davantage sur les initiatives dirigées par les Ressources Humaines, telles que le recrutement, l'attrition et l'accessibilité. Une solution unique ne conviendra pas à tous, mais la productivité, le bien-être et l'optimisation de l’environnement de travail seront des paramètres essentiels à l'avenir.

 

Mesurer la productivité du télétravail, permettre aux managers de mieux motiver et gérer leurs équipes à distance, y compris les nouvelles recrues, et renforcer la capacité des collaborateurs à apprendre de leurs mentors et pairs sont des questions sur lesquelles Colliers fournit régulièrement des informations sur le secteur, un soutien au leadership, des analyses comparatives et une expertise internationale. Nous nous efforçons également d’offrir des conseils sur les stratégies et les valeurs futures de gestion des actifs, de réaffecter l'utilisation optimale des espaces de bureau et de commerce, et d’appuyer de façon proactive les stratégies visant à réaligner les portefeuilles immobiliers en fonction des besoins opérationnels révisés. Notre objectif n'est rien de moins que de fournir un éventail complet de services et de renseignements. Les entreprises de ce secteur doivent prendre des décisions immobilières en toute confiance dans une période où l'incertitude risque de persister.  

 

Auteurs

  • Jeremy Smith, Consultant senior | Colliers EMEA Conseil entreprises 
  • Ray Carneiro, Consultant senior | Colliers EMEA Conseil entreprises 

 

Cet article s’inscrit dans le guide que Colliers a réalisé pour les locataires, les propriétaires et les investisseurs sur le monde de l’immobilier d’entreprise post-pandémie ; CRE - our industry today, tomorrow, and beyond. Retrouvez les autres articles CRE > 

Télécharger notre guide complet