Passer au contenu principal Passer au pied de page

Regain d'activité pour les marchés d’investissement européens au 4T 2021, 39% de plus qu'en 2020

emea market snapshot q4 2021 Hero Image

La bonne dynamique du 4ème trimestre devrait se poursuivre en 2022.

 

Les investisseurs ont balayé les inquiétudes concernant l'impact du variant Omnicron pour faire du 4ème trimestre l'un des plus importants de l’année 2021 pour l'immobilier européen ; les principaux marchés affichant des volumes de transactions proches de leurs records historiques, d’après le dernier rapport publié par Colliers sur les marchés de capitaux pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique Q4 2021 Capital Markets Snapshot.

En France, le 4ème trimestre a transformé la physionomie du marché de l’investissement pour l'ensemble de l'année 2021, en concentrant 41% du volume annuel des transactions. Le marché allemand achève l’année 2021 sur son 2ème score le plus élevé de ces 10 dernières années, tandis qu'en Italie, l’acquisition du portefeuille Reale pour 1,3 milliard d'euros par Blackstone a marqué la plus grande transaction immobilière observée au cours des 10 dernières années. Au Royaume-Uni et en Irlande, les investissements ont bondi pour atteindre des niveaux jamais vus depuis la période précédant la Covid-19.

Les actifs industriels et logistiques ont une fois de plus attiré les investisseurs désireux de tirer parti des mutations économiques accélérées par la pandémie. Malgré cela, les immeubles de bureaux n'ont pas manqué d'intérêt sur des marchés de premier ordre comme l'Allemagne et le Royaume-Uni. « Les investisseurs s'attendent clairement à ce que les bureaux restent au centre des environnements de travail, notamment en raison de la prise de conscience des inconvénients du travail à distance », a déclaré Luke Dawson, Directeur Général de l’équipe EMEA Cross Border Capital Markets. On note aussi les signes d'un regain d'appétit pour les actifs hôteliers et commerciaux qui ont été durement touchés par la pandémie, notamment en Europe du Sud. « Sur des marchés comme l'Italie, il est remarquable que l'intérêt des investisseurs pour les lieux d'accueil soit désormais beaucoup plus fort, bien que la pandémie n'ait pas entraîné de réductions généralisées des prix ».

L'empressement des investisseurs à déployer des capitaux est tel que de nombreux marchés sont confrontés à des contraintes liées à l'offre à l'approche de 2022. « Il devient difficile de trouver un rendement acceptable dans des secteurs comme la logistique et les bureaux core sur certains marchés» déclare Richard Divall, Directeur Cross Border Capital Markets. «Cela peut inciter les investisseurs à se tourner vers des segments moins demandés en 2021, comme le commerce de détail, ou à explorer des segments plus larges sur la courbe de risque ».

Le marché britannique se remet de la pandémie

L'immobilier britannique a vu 13 milliards de livres (15,6 milliards d'euros) investis au 4ème trimestre, un chiffre qui devrait augmenter à mesure que les transactions sont mises à jour dans la base de données, poussant le total annuel à des niveaux les plus élevés depuis la période pré-pandémique de 2018. Le secteur industriel s'est démarqué en attirant 15 milliards de livres sterling sur 2021 - de loin le volume annuel le plus élevé jamais enregistré.

L'Allemagne prête pour une année de performance

L'Allemagne a affiché son deuxième meilleur trimestre de clôture en dix ans au 4ème trimestre 2021 ; avec d'autres à venir probablement, car de nombreuses transactions ont été reportées à 2022. Sur cette base, nous prévoyons que les volumes d'investissement en immobilier commercial pour 2022 seront au moins égaux aux 60 milliards d'euros affichés en 2021 et pourraient potentiellement grimper beaucoup plus haut si le pays évite de nouveaux blocages.

Une année marquante pour les actifs industriels et logistiques en France

La France a connu une baisse de 8% de l'activité du marché en 2021 par rapport à l'année précédente, pour atteindre 25 milliards d'euros. Toutefois, le 4ème trimestre a connu une hausse spectaculaire, avec un volume d'investissement de 10,3 milliards d'euros, en raison d'une forte augmentation des transactions de grande envergure (100 millions d'euros et plus) à Paris et en Ile-de-France. Les bureaux sont restés la classe d'actifs la plus populaire, mais le secteur industriel et de la logistique a connu une année record, représentant un pourcentage sans précédent de 25% de l'activité totale.

« Le marché français de l’investissement en immobilier d’entreprise s’inscrit pleinement dans la dynamique porteuse observée au 4ème trimestre en Europe. Le volume de 10 milliards d’euros actés permet au marché d’afficher une performance annuelle de 25 milliards d’euros, dressant des perspectives prometteuses pour 2022. Le retour plus significatif des investisseurs étrangers et la normalisation du marché locatif bureau devraient permettre au marché français de se rapprocher de ses volumes d’avant crise, autour des 30 milliards d’euros investis » précise Magali Marton, Directrice Marketing, Communication, Research & Data.

L'industrie et la logistique dépassent les bureaux en Italie

Les bureaux ne sont plus la classe d'actifs la plus populaire pour l'immobilier commercial en Italie, les actifs industriels et logistiques étant désormais en pole position. L'appétit sans précédent pour les infrastructures commerciales modernes a été illustré par l'achat au 4ème trimestre, pour 190 millions d'euros, du centre de traitement des commandes Amazon Cividate, près de Bergame, par la société sud-coréenne Midas.

La relance de l'hôtellerie se poursuit en Espagne

Les investissements dans les hôtels espagnols ont atteint 733 millions d'euros au 4ème trimestre 2021 et 3,2 milliards d'euros sur l'ensemble de l'année, ce qui en fait la classe d'actifs la plus populaire en 2021. L'appétit et la liquidité des investisseurs atteignent des sommets et les vendeurs ne subissent guère de pression pour ajuster leurs prix. Le trimestre a vu Sixth Street entrer dans le secteur, conseillée par Colliers, via l'acquisition de cinq hôtels pour 85 millions d'euros, rénovations comprises.

 

Téléchargez notre étude Q4 2021 Capital Markets Snapshot.

 


Contact

Magali Marton

Directrice Marketing, Communication, Etudes & Recherche

Paris

Magali a débuté sa carrière au Grecam en 1998 où elle était responsable de l’Observatoire de l’immobilier de l’habitat en Île-de-France puis de l’Observatoire de l’immobilier d’entreprise. Elle rejoint en 2005 DTZ - devenue Cushman & Wakefield en 2015 - où elle effectue une grande partie de sa carrière en qualité de Directrice de la Recherche. En charge avec ses équipes de produire des études sur le marché (locatif et investissement) sur l’ensemble des classes d’actifs tertiaires (bureaux, commerces, entrepôts, locaux d’activités, immobilier de santé et hôtellerie) et résidentiels, Magali a également eu la responsabilité du développement des outils de business intelligence et de market data. De 2009 à 2016, elle a coordonné les équipes Research pour la zone EMEA (Europe, Middle East, Africa).

Magali Marton rejoint aujourd’hui Colliers France en qualité de Directrice Communication, Marketing, Research & Data.

Voir le profil