Passer au contenu principal Passer au pied de page

Travail hybride : le rôle clé du "manager coach"

Inscrivez-vous à notre série Caméléon
le management en mode hybride

Episode 2 Caméléon :

Le management en mode hybride

 

Le télétravail et le développement du travail hybride transforment massivement les modes de management depuis ces trois dernières années. L’organisation des entreprises classiquement hiérarchique devient de plus en plus cellulaire ; dans ce contexte, il est indispensable pour le manager d’adopter une posture de leader et coach en remplacement d’un « command and control » qui a de moins en moins lieu d’être. Le passage d’un management de l’individu à un management du collectif responsabilisé est alors de mise.

Comment définir en quelques mots le rôle du manager coach ? Privilégier le collectif et accompagner son équipe dans un climat de confiance, d’autonomie et de responsabilisation. C’est là un rôle plus exigeant pour le manager qui doit aussi structurer le travail en mode hybride, dont la composante distancielle est plus complexe à appréhender. Il est donc aujourd’hui essentiel d’établir un cadre de travail flexible, requestionné à intervalles réguliers, de définir les temps d’équipe et de réfléchir la façon dont ses membres vont travailler ensemble. L’objectif est alors de faire cohabiter le collectif et l’individuel et d’insuffler une dynamique positive favorable à la collaboration et à la création de valeur au sein de l’équipe mais aussi en transverse dans l’entreprise.

 

évolution du rôle du manager avec le travail hybride

 

Les communautés d’intérêt transverses

Au-delà de ce management de proximité, la création de communautés d’intérêt transverses entre plusieurs équipes peut permettre de renforcer le lien entre des collaborateurs de métiers différents. Ce type d’organisation transverse nécessite une auto-organisation par groupes de travail et doit permettre de fluidifier l’organisation en mode hybride, avec par exemple la mise en place d’accords d’équipes.

La réussite de ce mode de fonctionnement cellulaire - en opposition à un fonctionnement en silo - ne repose pas uniquement sur le manager. Les équipes et donc les collaborateurs ont pleinement leur rôle à jouer. Une réunion d’équipe doit, par exemple, pouvoir se tenir sans son manager, car organisée de façon proactive et autonome par les collaborateurs.

Un besoin d’espaces dédiés

Les espaces de travail dans l’entreprise et les outils mis à disposition des collaborateurs doivent porter cette nouvelle composante managériale, dans un mouvement plus général de transformation de l’environnement de travail, et aider le manager dans sa posture de coach. Se sentir bien au bureau et travailler dans des locaux qui donnent envie, contribuent activement au bon fonctionnement de l’entreprise. C’est particulièrement le cas lorsque ces lieux permettent de réunir les collaborateurs dans les meilleures conditions possibles, de fédérer les équipes et de faciliter la transversalité, le nomadisme et les rencontres de hasard, apanage exclusif du présentiel. L’enjeu consiste donc à développer davantage d’espaces dédiés et adaptés aux besoins du collectif tant au niveau des équipes que des communautés transverses.

 

Retrouvez l'intégralité de notre série Caméléon

 

cameleon_swiss_life_france

 


search_card_cameleon2

Travail hybride : le rôle clé du "manager coach"

Inscrivez-vous à notre série Caméléon
Contact

Celine Codet

Directrice Conduite du Changement

Paris

Voir le profil
Avis de l'experte