Passer au contenu principal Passer au pied de page

La Maison des Avocats

alt=""

"Ancrée sur une parcelle complexe au sein de la nouvelle Cité Judiciaire de Paris dans le quartier des Batignolles, la Maison des Avocats est une œuvre de l’agence Renzo Piano Building Workshop réalisée avec Sogelym Dixence pour l’Ordre des avocats du Barreau de Paris et la CAisse de Règlement Pécunière des Avocats. Par l’équilibre savant de sa structure et l’aménité de son architecture cristalline ouverte sur la ville en harmonie avec le Tribunal de Paris, l’édifice fait écho au rôle et à la symbolique de la Justice. En faisant intervenir tous les grands acteurs du projet, cet ouvrage réalisé avec la critique d’architecture Christine Desmoulins retrace la conception et la construction d’un bâtiment vivifiant au cœur du Grand Paris."

Retrouvez l’intégralité de cet ouvrage sur la Maison des Avocats (MOdA) réalisé par Archibooks en kiosque.

 

Quel a été le rôle de Colliers dans la réalisation de ce projet emblématique ?

 

Jean-Michel Pelcat & Pierre-François Tarbouriech : Chez Colliers, nous accompagnons nos clients propriétaires et utilisateurs dans leurs projets de transformation sur toute la chaine de valeur immobilière à travers nos trois grands métiers qui sont le conseil, la transaction et la réalisation de projets. L’Ordre des avocats avait besoin d’être accompagné pour les deux phases principales du projet de la Maison des Avocats : la conception, afin de s’assurer que le projet conçu par l’architecte était cohérent avec les attentes de l’Ordre ; la réalisation, afin de les accompagner pour le suivi d’un chantier complexe techniquement et ayant évolué au gré des demandes de l’Ordre et des bâtonniers successifs. Nous sommes intervenus en tant que conseil de l’Ordre pour le montage et le suivi du projet, en amont des travaux jusqu’à l’inauguration du bâtiment, soit un projet de près de 5 ans !

L’aventure a démarré en 2013, date à laquelle la SCI MOdA nous a choisi pour piloter en tant qu’AMO (Assistance à Maîtrise d’Ouvrage) l’Architecte RPBW et l’ensemble des intervenants sur les volets architecturaux, techniques, juridiques et financiers, jusqu’au choix du Promoteur. Nos missions ont été de rédiger le programme, désigner les intervenants nécessaires au projet, assurer les échanges avec l’Aménageur par rapport au Terrain, gérer l’interface avec la RATP, organiser le choix du Promoteur via un appel d’offres commun avec la RATP et sécuriser l’Architecte dans le transfert de son contrat au Promoteur. En 2016, la VEFA est signée avec le Promoteur Sogelym Dixence et le chantier lancé.

Notre mission s’est alors orientée vers un conseil à l’Acquéreur (la SCI MOdA) pour tous les échanges avec le Promoteur, tout en continuant à définir avec le Bâtonnier et les services de l’Ordre les détails des cahiers des charges de la Convention d’Aménagement (space planning, lots techniques utilisateurs : contrôle accès, sûreté, informatique et téléphonie). Forts de notre expertise et de notre approche pluridisciplinaire, nous accompagnons enfin l’Ordre dans la planification du transfert des 300 avocats et personnel administratif et du mobilier vers leur nouvelle Maison en mars 2020.

 

Quels ont été les grands défis de ce projet en tant que conseil du propriétaire-utilisateur ?

 

J-M.P & P-F.T : En premier lieu, un défi technique lié aux contraintes du terrain. Le terrain de forme trapézoïdale a une double particularité ; il est implanté sur un grand espace public et de nombreux ouvrages impactent son sous-sol. Les tréfonds du terrain sont particulièrement occupés, notamment par la construction actuellement en cours par la RATP du puit de remontée de la future sortie de la ligne 14 du métro qui est prolongée jusqu’à la Porte de Clichy. En partie centrale, à environ 8m de profondeur, se trouve la voute du tunnel sens Clichy – La Fourche de la ligne 13. Ce sont autant de vibrations à limiter sur le bâtiment final. Sur le parvis, la surface de construction possible n’est que de 3 000 m2, insuffisant pour la MOdA qui en demandait 7 000 m2, ce que nous avons fait. La forme, la découpe volumétrique ainsi que la présence de très fortes contraintes infrastructurelles imposent sur ce terrain une réponse architecturale et technique extrêmement complexe.

La construction de cet immeuble impose des opérateurs qu’ils s’engagent sur un délai et un budget donné, en tenant compte des complexités techniques et de construction sans négliger l’aspect esthétique avec son architecture minimaliste, sur-mesure, sa façade vitrée, sa qualité de finition très poussée. Le projet de la Maison de l’Ordre des Avocats est donc la synthèse des différentes contraintes à la fois de nature urbaine (particularité du site ; coexistence avec des programmes très présents comme le PJP), de nature fonctionnelle (programme dense et varié), et de nature technique (emprise limitée pour les fondations et démarche environnementale) avec de claires aspirations architecturales exprimant avant tout l’idée de légèreté. Pour schématiser, la MOdA c’est une équation avec plein de sous-équations ! Le second défi de ce projet a été d’assurer la continuité des relations dans un écosystème changeant auquel il a fallu s’adapter, notamment avec l’élection d’un nouveau bâtonnier tous les deux ans. La particularité aussi de ce chantier est, qu’au départ, il y avait seulement deux interlocuteurs : la MOdA et l’architecte, liés par un contrat. Puis est arrivé le promoteur, notre rôle a été d’orchestrer ces différents interlocuteurs, de faire en sorte qu’ensemble ça fonctionne, ça avance et de garder tout le monde impliqué !

Au-delà de l’expertise technique que nous apportons sur ce chantier long et complexe, notre accompagnement et notre présence à chaque étape du projet a permis de nouer des liens de confiance entre les différents interlocuteurs, avec par exemple la mise en place d’un comité architectural pour échanger, débattre, conseiller et instaurer une compréhension mutuelle. Cela a beaucoup rassuré notre client, la MOdA, qui a pu prendre des décisions parfois engageantes, mais également l’architecte, au départ réticent de devoir travailler avec un promoteur. Ce fut pour nos équipes, impliquées depuis près de 5 ans sur ce chantier, une véritable expérience humaine basée sur la confiance, le respect, la disponibilité et la réactivité de chacun permettant de relever ce défi ambitieux dont nous sommes très fiers. Ce sont avant tout les hommes qui font le projet. Notre accompagnement, complet, s’achèvera lors de la livraison/réception du mobilier et le transfert du personnel, étape tout aussi importante pour le client.

 

Découvrez-en plus sur nos services d'Assistance à maîtrise d'ouvrage >

 

Photo : Sergio Grazia