Depuis bientôt 20 ans, Colliers International conseille ses clients sur leurs problématiques en immobilier d’entreprise, leur permettant de réduire leurs coûts immobiliers tout en faisant correspondre leur environnement de travail à leurs objectifs stratégiques, leurs valeurs et leurs besoins. Forte de cette expérience, Colliers International a établi le premier baromètre de la contribution de l’immobilier à la performance de l’entreprise. Conséquence des pressions économiques et restructurations d’entreprises, l’immobilier fait l’objet de profondes transformations depuis une quinzaine d’années. A la recherche d’une conciliation optimisée entre immobilier et objectifs business, les entreprises sont entrées dans une logique de professionnalisation de la gestion de leur immobilier. Alors comment s’y prennent les équipes en charge de l’immobilier dans l’entreprise? Si leur champ d’action croit, leur capacité à nourrir des décisions stratégiques reste fragile.

Trouver des réponses adaptées aux besoins de transformation rapide de l’entreprise et mesurer la contribution réelle de l’immobilier à sa performance globale, voici deux actions clés qui font de l’immobilier un outil stratégique. Pour autant, existe-t-il une recette magique, un modèle unique? Ce sont les problématiques auxquelles nous répondrons à l'occasion de notre prochaine conférence.

Se joindront à la table ronde qui suivra la présentation des experts de Colliers International:

  • Jean-Hugues Hoarau de la banque Pictet
  • Pierre Lembert de l’entreprise Losinger-Marazzi

***

Previous conference

SpaceTime: the future of Real Estate ? (Geneva/Lausanne, 04.02.16)

Speaker: Andrew Chadwick, Principal Chadwick International, former Head of the Environment Competency of Xchanging

Our ways of working are in perpetual evolution, we are more and more working from home or from anywhere else but the office. Our working hours are increasingly flexible. These phenomena are not about to end but rather to grow. So maybe we should change our vision of the workplace? It needs to evolve to stay connected with our new ways of working. Does “workplace” only mean a traditional square meters concept? Or maybe it should be, and is already, more than that?